crédits et mentions légales

Conception graphique et identité visuelle
www.bleuceladon.com

Réalisation site Internet
Fabrice Gaboriau – email : fabrice.gaboriau@free.fr

Crédits photographiques

Jan Hendrik – site : http://www.janhendrik.com
Crédit indiqué dans le contenu du site.
Bannières de My Food, le restaurant et de My braai, le barbecue.
Photo du plat de bobotie dans l’onglet My Food, le restaurant.

Julie Charles – site : www.julie-charles.com
T : 06 72 97 70 44, email : contact@julie-charles.com
Crédit indiqué dans le contenu du site.
Bannières de Concept, My privatisation et Livres.
Portrait de Kobus dans l’onglet Concept.

Eugénie Martinez – site : http://www.eugeniemartinez.fr
email : eugeniemartinez@gmail.com
Crédit indiqué dans le contenu du site.

Hébergement

www.ovh.com
140 quai Sartel – 59000 ROUBAIX

Informations sur le site
Responsable des contenus : Kobus Botha
Responsable de publication : Kobus Botha

L’utilisateur du site Internet reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ce site. Il reconnaît également avoir pris connaissance de la présente notice légale et s’engage à la respecter.

Protection des données personnelles
Aucune information personnelle n’est collectée à votre insu, n’est cédée à des tiers, n’est utilisée à des fins non prévues sur ce site.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi “Informatique et Libertés”). Pour l’exercer, envoyer un email à : welcome@mysouthafrica.fr

Hébergement du site
OVH // www.ovh.com
140 quai Sartel – 59000 ROUBAIX – Tél. : 08 99 701 761

Copyright
L’ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques.
La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu’il soit est formellement interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les article L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.